Rêve de Scènes Urbaines réinvente la ville sur la ville

Les travaux de Rêve de Scènes Urbaines, le démonstrateur de Plaine Commune, portent sur la construction d’une ville durable, inclusive, mais aussi adaptable, dans un tissu urbain existant.

Comment construire une ville durable, inclusive, mais aussi adaptable, dans un tissu urbain existant : c’est l’ambition de Rêve de Scènes Urbaines, le démonstrateur de Plaine Commune. Permettre la réversibilité des bâtiments -d’abord logement olympique, puis logement familial dont la taille peut varier au cours des ans,  et, peut-être un jour, bureau-, imaginer des nouvelles formes urbaines -comme des barges sur la Seine-, lutter contre les ilôts de chaleur, développer un béton capable d’accueillir des espèces végétales, construire une usine de fabrication de béton en 3D… , le tout en impliquant habitants et entreprises locales, sont quelques unes des 47 idées développées par le démonstrateur et déjà pré-sélectionnées par la collectivité.  

La Cité du cinéma sera le restaurant du village olympique. ©CBernard

Car si tous les DIVD sont l’occasion de tester de nouvelles façons de co-construire la ville entre acteurs publics et privés, RSU est, en la matière, une expérimentation originale : ici, près d’une centaine d’entreprises de toutes tailles sont réunies dans l’association. Tous les mois se réunit le comité stratégique, sous forme d’ateliers sur différents thèmes : « la rénovation urbaine par exemple », explique Nelly Philipponat, directrice des bâtiments durables à Saint Gobain et très active dans le démonstrateur. Dès qu’une idée semble prometteuse, différents acteurs, petits et gros, nationaux et locaux, planchent sur la rédaction d’une « fiche » . Tous les six mois, quelque 150 idées sont ainsi soumises à la collectivité qui, ensuite, choisit celles qu’elle entend soutenir.  « Cela permet aux industriels d’être impliqués dans la construction de la ville dès l’amont, et pas seulement dans sa réalisation »,  explique José-Michaël Chenu, de Vinci, président de l’association, qui poursuit : «  et cela provoque une sorte de réaction en chaîne :  plus on avance, et plus on a envie de proposer des idées ! »  En juin 2017, RSU a du reste obtenu l’autorisation d’étendre son champ d’action, et de constituer un réseau d’une dizaine de villes.

 

Sur le même sujet

Haut